Le nouveau Congo de Joseph Kabila

08 Mars 2010
PDFImprimerEnvoyer


Retour à l'index


La terre du Congo est en train de vivre une ère fondamentale dans son histoire. Depuis le 6 décembre 2006 Joseph Kabila est Président de la République Démocratique dit Congo, élu après une consultation démocratique, au suffrage universel direct, que foute la communauté internationale a observée avec un grand intérêt. Avec l'investiture du plus jeune Chef de l'Etat du monde - Kabila a à peine 36 ans - une phase institutionnelle décisive s'est conclue; cette date - avec celle des élections présidentielles du 30 juillet - doit être associée à une autre tout aussi décisive à savoir celle du 30 décembre 2005, jour du référendum qui a porté à l'approbation de la nouvelle Constitution démocratique. C'est ainsi que s'ouvre une nouvelle grande saison, sans précédents dans l'histoire du pays. sur les fondements construits par une phase de transition vers la démocratie lente et difficile. Le monde l'a suivie avec anxiété, mais aussi avec confiance. Comme tout le monde l'a reconnu, Joseph Kabila l'a gérée avec un grand équilibre (depuis qu'en 2001. il avait succédé à son père. décédé à la suite d'un lâche attentat), passant à travers des incertitudes, des tensions, des incompréhensions, des heurts et de laborieuses négociations, interrompues si souvent et si souvent reprises avec une infinie patience. Nombreux ont été les moments difficiles, les embûches, les risques d'embuscades et sursauts d'une ancienne violence. Mais tous les dangers ont été dépassés, la participation au vote a été très importante. La bataille pour la démocratie - une bataille civile longue, patiente et ordonnée - a été gagnée. L' investiture démocratique de Kabila a été accueillie avec joie par le monde démocratique dans son ensemble, à commencer par les Etats-Unis et par l'union Européenne, qui à présent, sont aux côté de la République Démocratique du Congo afin de la soutenir dans son engagement pour trouver une solution à ses énormes et complexes problèmes économiques et sociaux. Kabila est parfaitement conscient de ces difficultés, mais aussi des nécessites de les dépasser avec décision; un homme, qui dans son discours d'investiture, lorsqu'il a remercié le peuple congolais pour l'avoir désigné aux plus hautes jonctions de l'Etat, a pris acte. "devant Dieu et devant l'histoire", des dimensions de ses responsabilités "à l'égard d'une nation dont les aspirations sont résolument tournées vers l'avenir", une nation qui veut "le bien-être et le développement intégral". Kabila -l'a dit et l'a répété plusieurs fois - il ne veut pas s'arrêter sur le passé ("sans toutefois totalement l'abandonner", a-t-il tenu à préciser. Il faut surtout rappeler les millions de congolais, hommes et femmes "qui sont morts sur les champs de bataille de la démocratie et qui n'auront pas la joie de la vivre". Mais le moment est enfin arrivé de se tourner vers le futur, le moment de travailler durement pour un " lendemain qui - a-t-il affirmé - sera ce que nous aurons construit aujourd'hui ". La "nouvelle page", c'est celle de la "reconstruction et de la refondation de l'Etat". Pour atteindre cet objectif (qui est celui voulu par les "espoirs d'une Afrique qui renaît, à l'aube du siècle des grands défis"). Kabila - à travers une affirmation qui a beaucoup touché les observateurs internationaux - s'est dit décidé à "susciter un véritable électrochoc", pour une "révolution profonde des mentalités". Son projet, c'est celui d'une société tolérante, où il y aura de la place pour les énergies et les idées de tous, parce qu'"en démocratie, il y a de la place pour tous". Mais il y aura de la place "aussi dans les prisons d'Etat" pour ceux qui n'ont pas encore compris que l'ère de l'impunité pour la corruption et pour quelconque autre forme de criminalité est finie. Et ce n'est pas tout; car les raisons fondamentales de la sécurité de l'Etat ne toléreront pas les bandes armées qui n'auraient pas compris que leur temps est fini. C'est dans ce cadre de garanties institutionnelles et de respect social que se trouvent les grandes priorités. Il faut tout de suite s'employer à ce que tout ce qui est nécessaire pour le développement économique ~ grâce à une administration civile et une école à reconstruire -devienne une réalité. Une nouvelle saison de grandes œuvres publiques est en train de s'ouvrir. Sont à réaliser un réseau d'infrastructures et de communications, en particulier des mutes, des chemins de fer. des voies navigables, des ports et des aéroports. Et puis de grands-projets pour l'accès à l'eau potable et à l'électricité et pour des structures sanitaires et de traitement de l'hygiène et de l'environnement. Le tout dans un pays aux énormes ressources. dans lequel, et cela peut paraître absurde, "la majorité de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté ". Le lien international est donc fondamental: "Dans ce monde qui est devenu un grand village -dit le Président Kabila touchant le grand thème de la mondialisation - l'avenir de la République Démocratique du Congo dépend fortement de ses relations, auxquelles il accède. fort de sa "position stratégique au cœur de l'Afrique", misant sur une "diplomatie de développement" et non de "simple représentation ". Et sur le front africain, dans foute la vaste zone centrale du continent, il faut en finir avec les tensions, la violence, les guerres. L'heure est venue au rapport de bon voisinage et de cohabitation pacifique, levier d'un développement économique et social èquitablement distribué, finalement à portée de main, et qui n'est plus en retard sur l'histoire.

Portrait d'un jeune Président
Le nouveau Président de la République Démocratique du Congo, Monsieur Joseph Kabila Kabange, mieux connu comme Joseph Kabila est né le 4 juin 1971 à Hewo Bora, un petit village du centre du Katanga septentrional, à l'est du pays. Fils de l'ex président Laurent-Désiré et de Mahanya Sifa Kabila, Joseph commença ses études primaires dans la région du Fizi fSud-Kivu) et les termina à Dar es Salaam, en Tanzanie. C'est dans ce pays qu'il fréquenta également le lycée de la ville de Mbeya où il obtint son baccalauréat, et où il reçut un enseignement militaire. Il s'engagea successivement • les groupes militaires de l'Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo et commanda les opérations de ce que l'on a appelé la Première guerre du Congo. Après l'accès au pouvoir de son père, il fut promu Major-Général et vice secrétaire des chefs d'Etat-Major des forces armées congolaises en 1998. II joua également un rôle de premier plan dans la seconde guerre du Congo. Il a œuvré depuis pour la paix civile et a été nommé Président d'une administration ad intérim avec quatre vice présidents comme représentants des groupes rebelles de l'opposition civile et des partisans du gouvernement. Immédiatement après cette date, une longue phase de transition démocratique a commence grâce à l'appui des institutions internationales et. successivement à l'approbation de la nouvelle constitution en 2005. Kabila a été élu au suffrage universel duvet par le peuple congolais. II a reçu son investiture le 6 dècembre dernier et ce pour un mandat de 5 ans. Marié à Olive Lembe di Sita de religion catholique, il est quant à lui protestant et père d'une petite fille.


Retour à l'index

AngolaBeninBurundiCameroonGabonKenyaMalawimonzambicoNamibiaCentral-African-RepublicCongo-BrazzavillecongoRwandaSao-Tome-&-PrincipeSudanTanzaniaUgandaZambiaZimbabwe

Registrazione

Il successo del nostro portale ha reso necessaria la creazione di uno spazio risevato ai nostri utenti. Da oggi registrandosi riceverete gratuitamente:

Log in e Password per accedere all'area riservata in piena sicurezza;
News Letter, per ricevere nella casella di posta le notizie più importanti, gli appuntamenti con ItalAfrica, gli Eventi che caratterizzano la nostra attività;
Magazine, per scaricare il periodico di Italafrica;
Faq per domande per chiarimenti generali;
Info e Supporto, per parlare con gli operatori di ItalAfrica centrale.

Registrazione gratuita      e mail2 

Area Utente

Iscriviti alla NewsLetter

Iscriviti alla NewsLetter per rimanere sempre aggiornato sulle ultime notizie dall'Africa
Inserisci la mail di iscrizione per cancellarti dalla Newsletter

We use cookies to improve our website and your experience when using it. Cookies used for the essential operation of the site have already been set. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

I accept cookies from this site.

EU Cookie Directive Module Information