xpornplease.com pornjk.com porncuze.com

Bourundi Economie

25 Janvier 2010
PDFImprimerEnvoyer
Burundi Home Page
Economia
Politica
Approfondimenti
Notizie Utili

CADRE MACRO-ÉCONOMIQUE

Sans littoral ,le Burundi est un pays pauvre en ressources naturelles. Même le secteur de la fabrication est sous-développé et la principale ressource économique du pays semble être l'agriculture, qui est divisé en agriculture de subsistance :le maïs, le mil, le sorgho, le manioc, pommes de terre, les haricots et les plantations de café, le coton et le thé. En particulier, le café est répresente environ le 90% de la valeur des exportations.

La demande intérieure est satisfaite par les produits dérivés par l'agriculteur et par la pêche pratiquée encore avec des systèmes rudimentaires.

Le secteur primaire occupe plus du 90% de la population active, et fournit près du 50% du PIB.

Les ressources minérales sont rares et peu exploitées, mais la découverte récente de gisements de nickel à Musongati pourrait changer cette situation.

Des petites quantités d'or et de tungstène sont extraites dans les mines de Muyinga.

Dans la capitale il ya des petites usines et des usines textiles ,de la bière, des cigarettes, du sucre, des chaussures et du ciment.

Le Burundi a adhérére à l'East African Community (EAC), qui devrait accroître les liens commerciaux régionaux.


OPPORTUNITÉ D'AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES ITALIENNES

Nombreuses opportunités d'investissement existent dans l'agriculture, encouragée par un sol très fertile et des pluies abondantes.

Les exportations vers le Burundi regardent certains produits agricoles comme le café, le thé, le coton, les fruits et légumes (fruits tropicaux, les fleurs coupées, légumes et fines herbes), le sucre, les boissons, le tabac, la canne à sucre, les tomates et l'huile de palme .

Au Burundi, il y a  toutefois une difficulté objective pour la conservation et le conditionnement des aliments dus à la méconnaissance des méthodes et la carence de technologie.

Le Burundi est riche en gisements de minéraux et en métaux précieux.
Des études récentes confirment  nombreuses réserves de nickel, de cobalt, de platine, du fer, de titane et de vanadium.

Des programmes sont en cours ,de facilitation et de promotion des investissements afin de rendre sûr et attrayants les investissements dans le pays.


INDUSTRIE


Le secteur industriel typique est principalement l'industrie alimentaire.

L'industrie est essentiellement basée sur la transformation des matières premières agricoles.

L’arrondissement de Bujumbura est le point d’appui de l'activité industrielle. Le secteur industriel contribue à environ le 18% du PIB total.

On parle de la transformation du café, du thé, le coton, le bois et les huiles comestibles. Il ya beaucoup de petites industries qui produisent des objets quotidiens tels que les chaussures, les couvertures, les meubles, le savon, les produits métalliques et les insecticides.

Aussi le minier est un secteur clé au Burundi, mais  son potentiel n'a pas encore été pleinement utilisé.

Le secteur de la construction représente une nouvelle perspective. Plusieurs projets de construction ont été demarrés à Bujumbura. Le secteur industriel a subi une onde négative au cours de la guerre et par conséquent avec l'institution de sanctions. Dans ce sens, la croissance du marché intérieur a été entravée.Il faut considérer le fait que la croissance de l'industrie dépend de la disponibilité des infrastructures que sont peu développées, et de l'instabilité politique.


RESSOURCES MINIERES


Le Burundi a de nombreux gisements de minéraux et de métaux précieux tels que le nickel, le cuivre, le cobalt, du platine, du fer, de titane et de vanadium. Il y a également des grands gisements d'uranium, or, pétrole, oxydes de terres rares, de la tourbe, les phosphates, plomb, etc.


SECTEURS EN EXPANSION


L'agriculture est le moteur de l'économie Burundais.
Il agit d’un stimulus pour les installations de développement industriel en particulier, les infrastructures énergétiques, de transport, mais aussi de nouvelles technologies d'information (TIC).


LOI SUR L'INVESTISSEMENT


Une loi sur l'investissement a été approuvée par le Parlement. Outre les avantages traditionnels en matière de fiscalité et de change, le code prévoit:

la liberté de la libre entreprise;
la liberté de résidence et de droits de propriété;
l'égalité entre les citoyens et les étrangers en termes d'acquisition de la propriété;
libre transfert des capitaux, les revenus et les bénéfices;
garanties contre l'expropriation et la nationalisation illégale et arbitraire;
la reconnaissance de la compétence du Centre international pour le règlement des différends, etc.

Parallèlement un programme d'investissement pour améliorer l'infrastructure de base a été  mis en oeuvre, qui augmentera la position du pays dans le classement des meilleurs sites pour l'investissement.

Ce programme comprendra: une augmentation sostentielle de la fourniture d'énergie dans le but de répondre aux besoins de nouveaux investisseurs et le renforcement et la modernisation des routes qui relient les corridors de commerce entre le Burundi et les pays voisins.


LES ZONES FRANCHES INDUSTRIELLES

Au Burundi des zones industrielles ont été créées avec l'objectif de promouvoir les productions pour l'exportation.

Incitations à l'investissement dans les zones franches notamment comprendrent les allégements fiscaux ou l'exonération de réglementation de l'industrie, l'exonération des droits d'importation et d'exportation, l'abolition des règles qui exigent que les investisseurs étrangers s’ associent aux partenaires locaux, garanties contre l'expropriation net, l'assurance la sécurité physique et l'accès efficace aux communications et un réseau de transport.


LE REGIME FISCAL

Le système fiscal est fondé principalement sur les taxes indirectes, qui représentent environ le 75 pour cent des recettes fiscales totales.
Les taxes  indirectes sont:

Taxes sur les transactions (TT), ce qui génère une quantité importante de revenus pour le gouvernement, fixé à 17% (similaire à 'valeur ajoutée, impôts) et qui est exigé à la frontière;

La taxe de service fixé à 6%.

Dans le pays il ya aussi les taxes sur les importations, les biens et services:

Les importations sont taxées dans quatre catégories: 0% pour les produits de base;

5%, généralement appliqué sur l'équipement;
15%, appliqués à l'importation intermédiaire (semi-) et des moyens de transport de masse;
30% appliqué aux importations de la consommation.

En plus des droits à l'importation, les importations peuvent être soumises à des taxes supplémentaires:

-Taxe de service de 6%.

Puis il ya la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) du 18%

En ce qui concerne les taxes sur les exportations ,elles sont détaxées.


ACCORDS COMMERCIAUX

Le Burundi a signé des accords avec l'Italie pour éviter la double imposition.
Sont également en vigueur les accords et les traités bilatéraux suivants:
L'accord de Cotonou;
CIRDI (arbitrage facilitée par la Banque mondiale);
Convention de New York sur la reconnaissance et le renforcement de l'arbitrage international.


DROITS DE DOUANE

Jusqu'à récemment, le Burundi a pratiqué un régime relativement fermé, les échanges caractérisé par des tarifs élevés et des barrières non tarifaires. Beaucoup-barrières tarifaires ont été abolies en 1990, tandis que la structure des tarifs d'importation a été révisée pour la première fois en 2003. En particulier,avec la réforme, il y  était une réduction du tarif maximal de 100% à 40%. Plus tard en 2005 le taux de tarif a été de nouveau réduit à 30%.

Burundi comme membre de la Communauté d'Afrique de l'Est (East African Community - EAC), a signé un protocole qui vise à établir une zone de libre échange entre les pays membres en Afrique orientale, un véritable marché commun qui entrera en vigueur à partir de Juillet 2010.


PROPRIETE PRIVEE

Chacun a le droit de propriété. Nul ne peut être privé de sa propriété que pour cause d'intérêt public dans les cas et selon les modalités établies par la loi.

AngolaBeninBurundiCameroonGabonKenyaMalawimonzambicoNamibiaCentral-African-RepublicCongo-BrazzavillecongoRwandaSao-Tome-&-PrincipeSudanTanzaniaUgandaZambiaZimbabwe

Registrazione

Il successo del nostro portale ha reso necessaria la creazione di uno spazio risevato ai nostri utenti. Da oggi registrandosi riceverete gratuitamente:

Log in e Password per accedere all'area riservata in piena sicurezza;
News Letter, per ricevere nella casella di posta le notizie più importanti, gli appuntamenti con ItalAfrica, gli Eventi che caratterizzano la nostra attività;
Magazine, per scaricare il periodico di Italafrica;
Faq per domande per chiarimenti generali;
Info e Supporto, per parlare con gli operatori di ItalAfrica centrale.

Registrazione gratuita      e mail2 

Area Utente

Iscriviti alla NewsLetter

Iscriviti alla NewsLetter per rimanere sempre aggiornato sulle ultime notizie dall'Africa
Inserisci la mail di iscrizione per cancellarti dalla Newsletter

We use cookies to improve our website and your experience when using it. Cookies used for the essential operation of the site have already been set. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

I accept cookies from this site.

EU Cookie Directive Module Information