"Bonnes opportunités d'investissement au Congo pour les entrepreneurs"

12 Avril 2010
PDFImprimerEnvoyer


Retour à l'Index


«À la fin de son voyage officiel (il  était invité au siège de la Banque mondiale à Washington, puis au gouvernement de l'Union européenne à Bruxelles et enfin à Paris), a ressenti le besoin d’accepter l'invitation, que j’ai  lui  posé, et d’arriver ici au consulat de Naples, pour voir ses amis italiens, "Avec ces mots, le consul A. C. Cestari introduit la présence du Ministre de la Santé du Congo, Emile Bongeli Yeikelo Ya Ato. C’était  en Octobre, période particulièrement favorable pour faire le point à la siège  de ItalAfrica avec une personnalité aussi importante institutionnelle, dans les semaines suivantes la réalisation de la Foire Internationale de Kinshasa. "Je tiens à dire - le ministre a commencé - je me sens un peu mal à l'aise de voir comment les contacts entre Rome et Kinshasa au cours de cette période sont un peu frais. L'Italie est, après tout très présent dans mon pays, jour après jour , mais se révèle de savoir pour construire un avenir. Sa position géographique, le potentiel considérable pas pleinement exprimé, le grand marché représentée par une population de 60 millions d'habitants fait de la RDC l'État le plus grand en Afrique pour marges de croissance. Nous devons donc travailler à reconstruire des liens solides entre l'Italie et le Congo, à partir de l’ amitié avec ItalAfrica et ses  entreprises associées. " Le ministre examine «Mon pays n'a pas besoin de charité, mais des actions qui mettent en place le système de distribution des biens et des connaissances dont nous avons besoin. Un principe, cependant, qui doit motiver toute action qui doit être fondée sur l'économie ; elle crée richesses et  peut déterminer, produire et de soutenir le "social ''.Donc devient  crucial  l'investissement par le gouvernement congolais  demandé aux entrepreneurs de l'Ouest. Apporter du travail dans notre pays signifie  produire un mécanisme de création d'économie et de bien-être ,qui seul  ,est en mesure de fournir les retombées sociales nécessaires: on a calculé que chaque congolais qui travaille ne peut garantir de nourrir une famille, composée par  15 personnes: «Dans mon pays il ya des exemples merveilleuses de créativité italienne: les entreprises de l'acier, des systèmes hydroélectriques, la construction de routes », elles fournissent un matériel électrique pour les hôpitaux et les raffineries travaillent et gagnent,  pour la création de richesse pour le pays. Elles sont très appréciés pour leur fiabilité et sont sérieuses. A’  vous,  hommes d’ affaires,nous demandons  d’ 'exporter  des connaissances, vos compétences, de créer une entreprise solide et crédible. Pour notre part, il  y a , au contraire, la promesse solennelle de créer toutes les conditions de  paix et stabilité dont vous avez besoin. Les conditions sont également requises par les organismes internationaux. Personnellement et en vertu de l'amitié qui me lie au Consul Cestari, je m'engage à votre référence avec  tous les autres ministères à abattre les obstacles bureaucratiques. Déjà aujourd'hui, les conditions de développement sont  concretes. En effet  la Banque mondiale, l'Union européenne et la Banque africaine de développement ont décidé d'investir dans  al RDC .Ce signifie qu'existe une grande opportunité économique. Les entreprises italiennes peuvent et doivent participer à cette course pour la reconstruction et le développement du pays. Vos compétences sont essentielles pour notre peuple. "Le discours vient en particulier, et le ministre accepte de discuter des possibilités d'investissement pour ceux qui proposent des projets d'informatisation ambitieux. À cet égard, il a déclaré:« Au Congo il ya des grandes distances. Entre une ville et une autre,  il y a le kilomètres  qui séparent Rome de Paris ... Cette étendue implique  graves problèmes de communication et de contrôle qui on a tenté d'éviter avec  la voix. Il ya grand besoin d'installer des nouvelles technologies  pour créer  un réseau entres les villes, et relier le centre aux faubourgs. Tout  l’effort serait fait, sans doute, très  sérieux par notre gouvernement. " " Qui vient à investir sérieusement dans le Congo - a déclaré Emile Bongeli Yeikelo Ya Ato - se trouvera dans  quelques années, dans une position sans aucun doute bénéfique. "


Retour à l'Index

AngolaBeninBurundiCameroonGabonKenyaMalawimonzambicoNamibiaCentral-African-RepublicCongo-BrazzavillecongoRwandaSao-Tome-&-PrincipeSudanTanzaniaUgandaZambiaZimbabwe

Registrazione

Il successo del nostro portale ha reso necessaria la creazione di uno spazio risevato ai nostri utenti. Da oggi registrandosi riceverete gratuitamente:

Log in e Password per accedere all'area riservata in piena sicurezza;
News Letter, per ricevere nella casella di posta le notizie più importanti, gli appuntamenti con ItalAfrica, gli Eventi che caratterizzano la nostra attività;
Magazine, per scaricare il periodico di Italafrica;
Faq per domande per chiarimenti generali;
Info e Supporto, per parlare con gli operatori di ItalAfrica centrale.

Registrazione gratuita      e mail2 

Area Utente

Iscriviti alla NewsLetter

Iscriviti alla NewsLetter per rimanere sempre aggiornato sulle ultime notizie dall'Africa
Inserisci la mail di iscrizione per cancellarti dalla Newsletter

We use cookies to improve our website and your experience when using it. Cookies used for the essential operation of the site have already been set. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

I accept cookies from this site.

EU Cookie Directive Module Information