Benin Economie

27 Janvier 2010
PDFImprimerEnvoyer
Benin Home Page
Economia
Politica
Approfondimenti
Notizie Utili

bENINCADRE MACRO-ÉCONOMIQUE

Le Bénin  comme les autres pays africains,présente une situation économique fortement affectée par des dettes au cours des années contractées avec la communauté internationale, combinée à une faible capacité de production que expose les pays à des crises fréquentes.

Dans les dernières décennies ont été préparés plusieurs programmes gouvernementaux qui visent à moderniser et rationaliser les ressources qui sont principalement basées sur un type d'agriculture de subsistance.

L'économie du Bénin est très peu développée et repose essentiellement sur le secteur agricole, de la production du coton et du commerce.

L'agriculture représente le 65% de la main-d'œuvre: au Nord est pratiqué avec des méthodes primitives, au sud est un peu gêné par la présence de terrains marécageux, cependant, elle est la principale source de revenus et contribue au 38% du PIB.

Les produits principaux sont: les produits de maïs, de sorgho, dérivés de l'huile de palme, le manioc, l'arachide, le coton, le riz, les haricots.

La culture la plus répandue est la palme de cocotier qui pousse spontanée et qui assume le rôle de la monoculture dans le sud.

La richesse minérale est modeste et la seule ressource utilisée est le pétrole qui, depuis le 1982, contribue de manière significative au revenu national.

En vue d'améliorer leurs conditions, le Bénin devrait être en mesure d'attirer investissements étrangers, de stimuler le tourisme,moderniser la production agricole en introduisant également des procédures de conservation des aliments, d'encourager l'introduction et l'utilisation des nouvelles technologies.

En ce qui concerne le secteur industriel, les industries les plus importantes sont celles dans le textile, le pétrole, les denrées alimentaires, matériaux de construction,les cigarettes.

Le port de Cotonou comme point de transit pour les affaires des autres pays, notamment du Nigéria, est certainement un point fort pour le pays, du point de vue économique, même si les activités de commerce et des transports sont sensibles aux changements dans la disponibilité de pétrole du Nigéria.

En années récentes, le Club de Paris et les créanciers bilatéraux ont allégé la dette extérieure du Bénin.

La croissance de la production réelle a eu au cours des six dernières années, une moyenne de 5%, mais la croissance démographique rapide a rendu inutile une grande partie de cette croissance.

L'inflation a été maîtrisée au cours des années récentes.

Afin d'augmenter encore le taux de croissance économique, le Bénin s'efforce d'attirer investissements étrangers, mettre l'accent sur le tourisme, faciliter le développement de nouveaux systèmes de traitement des aliments et la production de nouveaux produits agricoles et d’ encourager les nouvelles technologies de l'information et des télécommunications.

Le programme du 2001 en matière de privatisation dans les télécommunications, l'eau potable, l'électricité et l'agriculture est encore en cours d'exécution, malgré les réticences initiales du gouvernement.

Le Club de Paris et des accords bilatéraux avec les pays créanciers ont allégé la situation de la dette extérieure, combinés avec l'accélération des réformes économiques structurelles.

Dans une perspective de développement, pour promouvoir la production industrielle et des exportations au Bénin, a été créé en 2005 une zone franche industrielle (ZFI Le), qui est située à 20 km du port et l'aéroport international.

Les objectifs sont: la promotion, l'amélioration de la balance commerciale, le développement des services et la création des emplois.

En outre, la valeur du code de l'investissement ainsi que l'exonération fiscale et douanière contribuent à donner un privilège à cette zone du point de vue de l'investissement.

Une activité créée dans cette zone a pour objectif de contribuer au développement socio-économique des localités du pays selon les règles prescrites par le gouvernement.

OPPORTUNITES POUR LES ENTREPRISES ITALIENNES

Opportunités d'investissement consistent en la capacité à réaliser des projets pour les secteurs agricole et agroalimentaire.

Ces derniers sont vendus sur le marché intérieur et extérieur vers l’ECOWAS, les Etats-Unis et l'Europe.

À plus long terme on vise à concentrer l'attention sur le tourisme en raison de la magnifique côte du Bénin, des magnifiques parcs nationaux,de la faune et des nombreux sites historiques.

Conformément aux procédures requises par la loi un étranger qui souhaite établir une entreprise dans le pays, peut installer une société anonyme (SA) ou une société à responsabilité limitée (ARL).

L’intéressé sociétés peut  la societé tout seul ou en collaboration avec d'autres personnes.

Aucune obligation de s’associer à un citoyen du Bénin il y a dans sa constitution.

Les sociétés étrangères et les Béninois sont soumises aux mêmes règles.

Une société installé au Bénin qui veut importer un produit de l'étranger, doit demander une facture à la société étrangère, qui sera vérifiée par une société de surveillance locale qui a signée  un accord avec l'état du Bénin, appelée BIVA C.

Cette société a le pouvoir de contrôler le produit, y compris le prix avant de procéder aux pratiques douanières de la marchandise.


INDUSTRIE

L'industrie participe de façon minime à la formation du revenu national et est déficiente dans les bases. Sont  présents :les brasseries, les sucreries, les cimenteries, les entreprises textiles et autres entreprises engagées dans l'industrie des engrais et des véhicules à moteur.


RESSOURCES MINIERES

La richesses miniére est modeste et la seule ressource de l'exploitation est le pétrole  qui depuis 1982, contribue de au revenu national. Les dépôts sont sous-marins et localisés à Semé.


SECTEURS EN EXPANSION


Les principaux secteurs en croissance sont le tourisme, la fabrication et la transformation des aliments, la production de nouveaux produits agricoles et le secteur des télécommunications et des nouvelles technologies.


LOI SUR L'INVESTISSEMENT

Le code d'investissement actuel définit les conditions nécessaires à l'obtention des prestations au titre des régimes d'investissement et donne au Conseil de surveillance de l'investissement mis en place par le ministère de l'Industrie, un large pouvoir discrétionnaire.

Le code des investissements du 1990 a été promulgué afin d'établir un système simplifié facilement accessible à tous les investisseurs.

Dans ces dernières années, le gouvernement a créé un bureau "transformation" ( "Guichet Unique" ou one-stop-shop ") dan le  ministère du Commerce pour aider en particulier les investisseurs étrangers.

La plupart des investissements étrangers enregistrés sont aujourd'hui l'acquisition de parts dans des sociétés privées.

Bénin a des lois, réglementations et sanctions pour lutter contre la corruption.



LE REGIME FISCAL DU BÉNIN


Le taux d'imposition pour les sociétés est de 38% et 58% pour les compagnies pétrolières et minières.

Parmi les entreprises exemptées de taxe sur le revenu sont incluses les coopératives de crédit agricole et les mutuelles.

Les plus-values sont exonérés de la taxe pour le réinvestissement dans les 3 ans.

Les taxes indirectes fournissent près de le 60% des revenus  et les taxes directes d'environ le 25%.

Le taux de la taxe sur les sociétés a été ramenée à 35%, passant de 38%.

Le taux marginal maximal de la taxe sur le revenu personnel a également été réduite de 60% à 35%.

La TVA (taxe sur la valeur ajoutée )avec un taux standard du 18% a été introduite en 1991.



ACCORDS COMMERCIAUX

Le Bénin a signé un accord bilatéral avec la France.

En outre, pour la protection des investissements  a signé plusieurs accords avec des pays européens, dont:

• Octobre 10, 1993, avec l'Allemagne, un accord relatif à l'encouragement et la protection réciproque des investissements des capitaux.
• Novembre 27, 1987, avec la Grande-Bretagne pour la protection des investissements britanniques au Bénin.

Des autres accords multilatéraux de protection des investissements, sont: la Convention internationale pour le règlement des différends relatifs aux investissements et l'Agence de sécurité.

Le Bénin est membre de l’ECOWAS,Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (composée de 16 pays).


DROITS DE DOUANE


Le droit de douane est de 0,5, 10, 15 ou 20% de la valeur.

Les produits des pays de l'UMEOA sont exonérées de droits de douane, mais elles sont soumises à la taxe fiscale et aux  autres taxes spécifiques, tandis que les produits de l'UE et des pays de la zone peuvent ètre exonérés des droits de douane.


Les produits pétroliers et autres produits alimentaires sont soumis à une taxe réduite.

Il y a également des dispositions spéciales pour les produits pharmaceutiques, de l'éducation et pour  le public  qui consistente en réduire le fardeau fiscal.



LA PROPRIETE’

Le système judiciaire au Bénin, protège et facilite l'acquisition et l'aliénation de tous les droits de propriété, y compris les terrains, les immeubles et les hypothèques.

Le gouvernement respecte les droits de propriété intellectuelle.

AngolaBeninBurundiCameroonGabonKenyaMalawimonzambicoNamibiaCentral-African-RepublicCongo-BrazzavillecongoRwandaSao-Tome-&-PrincipeSudanTanzaniaUgandaZambiaZimbabwe

Registrazione

Il successo del nostro portale ha reso necessaria la creazione di uno spazio risevato ai nostri utenti. Da oggi registrandosi riceverete gratuitamente:

Log in e Password per accedere all'area riservata in piena sicurezza;
News Letter, per ricevere nella casella di posta le notizie più importanti, gli appuntamenti con ItalAfrica, gli Eventi che caratterizzano la nostra attività;
Magazine, per scaricare il periodico di Italafrica;
Faq per domande per chiarimenti generali;
Info e Supporto, per parlare con gli operatori di ItalAfrica centrale.

Registrazione gratuita      e mail2 

Area Utente

Iscriviti alla NewsLetter

Iscriviti alla NewsLetter per rimanere sempre aggiornato sulle ultime notizie dall'Africa
Inserisci la mail di iscrizione per cancellarti dalla Newsletter

We use cookies to improve our website and your experience when using it. Cookies used for the essential operation of the site have already been set. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

I accept cookies from this site.

EU Cookie Directive Module Information